Vous hésitez encore ?

Faire le saut

Nombreuses sont les personnes qui ont de bonnes intentions, mais qui ne passent pas à l’acte. Elles décident, de manière récurrente, d’en finir avec leurs mauvaises habitudes et d’en adopter des nouvelles, mais souvent échouent malgré leurs efforts. Ce n’est pas de leur faute.

En effet, la difficulté à apporter un changement dans sa vie est plus grande que l’on imagine. Ce n’est pas qu’une question d’effort conscient, et si l’on échoue ce n’est pas forcément parce qu’on est faible, sans volonté, ou tout simplement paresseux (ce que l’on se dit trop souvent). La réalité, c’est que notre conscience et notre cerveau sont d’une rare complexité et qu’il n’y a pas de lien direct, de cause à effet, entre nos intentions mentales et nos actes effectifs.

Nos hormones sont responsables !

Il semblerait que tout ceci soit lié à nos hormones, et à la répercussion de nos pensées sur nos cellules. La physique quantique nous apprend que toute pensée a une énergie, toute émotion aussi, et que cette énergie que nous créons se manifeste dans la matière, donc dans nos cellules et nos tissus. Il en est de même avec nos intentions, ou nos engagements avec nous-même.

Lorsque nous prenons une décision qui nous enthousiasme (par exemple, « je vais changer d’alimentation pour me sentir mieux dans mon corps »), ce simple engagement mental a pour effet de produire des hormones bienfaisantes, la dopamine et la sérotonine. Ces hormones, ou neurotransmetteurs, contribuent à nous donner l’envie et la volonté de nous lancer. Et dans ce moment, nous nous sentons invincibles et capables de tout entreprendre. Mais cet état d’esprit est éphémère.

Peu de temps après, alors que l’excitation du début s’estompe, la résistance s’installe. La raison de ce changement est la baisse de ces hormones positives que nous avions produites au moment de notre décision, même si elles peuvent nous influencer quelques jours encore. A cela se rajoutent les difficultés que l’on rencontre à changer nos habitudes dans notre quotidien. C’est alors que l’on abandonne nos efforts, et que l’on écoute la voix intérieure qui nous tient un discours décourageant et nous pousse au sabotage. Difficile de résister.

L’équilibre revient tout seul

Alors que faut-il faire ? Si l’on comprend que nos humeurs, nos émotions ou encore nos actes sont en partie le résultat de nos fluctuations hormonales (c’est aussi vrai pour les messieurs !), on réalise que ce n’est pas un défaut qui nous est propre, que tout le monde rencontre les mêmes difficultés et que c’est normal. La nature humaine est ainsi faite. Alors le mieux est de s’armer de patience face à ces phénomènes, et de les accepter, ce qui nous permet de tenir sur la longueur. Le simple fait de savoir cela permet d’éliminer de nombreux freins. Il faut oser, et persévérer en sachant que l’enthousiasme du début deviendra défaillant, mais que cela aussi est temporaire. En tenant sur la longueur, on commencera à voir les résultats et de nouveau l’euphorie sera au rendez-vous pour nous encourager à persévérer.

Oser sa décision

 Il n’en reste pas moins que la décision du début est celle qui constitue le moteur principal. Cette idée de changement qui nous meut, nous donne des ailes et libère une volonté inattendue. N’écoutez pas la petite voix qui vous dit que c’est difficile, que ce n’est pas pour vous, que vous n’y parviendrez pas : c’est votre égo qui a peur du changement, rien d’autre. Apprenez à identifier cette voix-là et à ne plus l’écouter car elle n’est pas de bon conseil ! Ce sont aussi vos cellules, qui s’adaptent aux fluctuations hormonales constantes, et qui ne sont pas toujours au top ! Soyez juste patients, l’équilibre revient tout seul !

Réalisez-vous !

La peur du changement nous freine, et pourtant c’est le changement qui nous fait avancer ! Aussi si vous hésitez encore, que ce soit pour faire un changement alimentaire, ou adopter une nouvelle pratique sportive, ou commencer à faire de la méditation, ou quoi que ce soit d’autre que vous souhaitez vraiment mais remettez systématiquement au lendemain, à plus tard… alors prenez votre courage à deux mains et plongez, en sachant qu’il y aura des hauts et des bas, mais qu’au final, vous aurez grandi et avancé.  Vous serez alors fier de vous, ce qui contribuera à faire revenir ces fameuses hormones qui nous rendent la vie tellement plus belle !

Si vous hésitez encore à vous inscrire à Easy Détox, alors lisez l’article qui répond à de nombreuses questions qui nous sont parvenues ces dernières semaines, et levez ainsi les obstacles !!!

Un commentaire sur “Vous hésitez encore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *