Libérez vos mémoires par le pardon

Ce sujet d’éliminer pour exceller me fascine. Dans notre société, nous avons plutôt appris à accumuler : connaissances, acquis, relations, kilos, objets, tout est bon à prendre. Comme si le manque nous guettait, comme si nous serions moins que nous-même en ayant plus. Et pourtant, le plus on accumule et le moins d’espace nous avons pour exister. Décidément, ce sujet est fascinant.

Car l’élimination est bénéfique à tous les niveaux. Vous connaissez ma passion pour l’alimentation vivante et pour tous ses effets réparateurs, régénérateurs, énergisants et bien sûr…. d’élimination. Car se sentir léger est une véritable liesse ! Mais éliminer au niveau du corps ne suffit pas. Pour créer un véritable espace libérateur, qui puisse renforcer notre pouvoir propre et notre capacité à réaliser nos rêves, je suis convaincue que l’élimination des objets superflus et encombrants, comme de nos émotions négatives et croyances limitantes, est indispensable. Cela demande beaucoup de courage et de volonté, c’est pourquoi finalement peu de personnes s’y engagent.

J’ai eu le plaisir hier soir d’écouter une conférence sur la philosophie hawaïenne Ho’oponopono donnée par la conférencière québécoise Sonia Pasqualetto, qui était reçue par la thérapeute morgienne Anne-Lise Desarzens, dont j’ai suivi les enseignements il y plusieurs années. C’est éblouissant d’entendre comment cette femme déterminée à vivre pleinement et authentiquement a voulu, su et pu relever des défis multiples sur un parcours du combattant qui se poursuit sans relâches – en choisissant à tout moment le bonheur, tout simplement. Elle a expérimenté de nombreuses thérapies pour apprendre à se remettre en question et comprendre que tout mal-aise ou mal-être provient systématiquement de l’intérieur et qu’il est inutile de chercher la faute chez l’autre.

En effet, l’autre se présente comme un miroir dans lequel nos propres faiblesses se reflètent, et c’est grâce à lui que l’on apprend à se connaître. Il faut pour cela découvrir les émotions enfouies dans notre subconscient le plus profond, ainsi que les mémoires cellulaires de traumatismes vécus par nos ancêtres et qui nous ont été transmis génétiquement. C’est un constat qui ne fait plus l’ombre d’un doute et qui nous rend plus fort dès le moment où on l’accepte.

Libération

Mais comment faire pour se libérer de ces mémoires, comment savoir si on en est porteur et quels en sont les événements déclencheurs ? La magie opérée par Ho’oponopono, c’est qu’il est inutile de remonter dans le passé, qu’il suffit d’exprimer le pardon et l’amour, du plus profond de son être, pour se libérer de ces mémoires qui peuvent insidieusement entraver notre chemin de vie. Rappelez-vous la loi de l’attraction qui dit : J’attire ce que je crée ! Personne ne souhaite vivre la malédiction de ses ancêtres ! Cela ne nous appartient pas ! Mais il faut prendre conscience et demander pardon, dans l’amour inconditionnel, avec gratitude et joie, pour toutes les erreurs commises par nos ancêtres et par nous-mêmes… Deux actes de grand courage.

Tout ceci n’est pas de la poudre de perlimpinpin, rassurez-vous ! Je ne me suis pas perdue dans l’ésotérisme aveugle. Comme avec l’alimentation vivante, ces processus ont lieu au niveau cellulaire : en activant une pensée libératrice et résolument rédemptrice, le cerveau déclenche un processus de réparation au niveau cellulaire. Pas la magie de la baguette, mais la magie de la nature. C’est là que réside le véritable miracle.

Alors bon, que faire si vous sentez au fond de vous que quoi que vous fassiez, la malchance vous poursuit, vous attirez sans cesse les mauvaises personnes ou situations, comme une malédiction que vous passez des années à pourchasser ? Pour moi, les clés résident en ces trois étapes :

1. Prendre conscience : En premier lieu, il faut accepter que nous ne sommes pas coupables, que certains nœuds en nous ne nous appartiennent pas, mais qu’en revanche nous seuls sommes responsables et pouvons agir ! Cette prise de conscience réelle et profonde est le premier pas vers la libération. Sans elle, rien ne peut survenir.

2. Agir: Il faut ensuite prendre acte, sinon rien ne changera, c’est évident. Nous avons, à tout moment, le choix d’agir ou de continuer à subir. Quel sera le vôtre ? Si vous voulez agir, de nombreux chemins se présentent à vous. Je vous ai déjà parlé de l’EFT et ici de la philosophie d’Ho’oponopono, qui consiste à dire, penser et vivre le « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime » dans toute situation de conflit. Cherchez et trouvez de l’aide, car il faut parler et exprimer ces maux par des mots pour démarrer cette guérison. Un thérapeute ou un ami qui vous écoute et vous comprend.

3. Constater : C’est dans l’éveil de la conscience que des déclics apparaissent enfin à nous, en révélant des indices, des chemins ou décisions à prendre qui vont tout naturellement faire surface de notre subconscient profond (siège des émotions enfouies) à notre conscient (qui peut raisonner et agir). C’est ici que se produit la libération, qui se manifestera à nous et nous permettra, enfin, d’avancer et de vivre pleinement dans l’amour et la joie.

Merci à Sonia pour son partage, à Anne-Lise pour son accueil, au Dr. Hew Len pour avoir répandu cette philosophie salvatrice et à mon amie Evelyne de m’avoir fait découvrir ce message pour la première fois.

Pour ceux qui souhaitent en apprendre plus et avancer dans ce sens, Sonia donne un atelier ce week-end à Morges les 1er er 2 juin 2013 : cliquez ici et descendre jusqu’en bas de page pour trouver l’information.

Pour en savoir plus sur Sonia Pasqualetto : « Se reconnecter à sa puissance dans l’AmOur et retrouver son Identité grâce à la libération des mémoires avec le Pardon, la philosophie Ho’Oponopono et beaucoup plus ».

Pour en savoir plus sur la philosophie Ho’Oponopono : Ho’oponopono est une formule que l’on dit à l’intérieur de soi dès qu’un conflit, une émotion forte et négative surgit devant vous « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime ».

 

RAJOUTEZ DU CRU DANS VOTRE VIE, UN PLAT À LA FOIS!

Pour plus de recettes simplement crues et savoureuses:

  1. Recevez un fascicule de recettes gratuites
  2. Apprenez à cuisiner cru avec les vidéos de La Crusine en Ligne (en action en ce moment!)
  3. Inscrivez vous à un cours d’alimentation vivante: le prochain aura lieu samedi 1er juin, « Tout sur le Vert » – le cours le plus important pour votre santé!

Ne perdez pas une minute pour vous joindre à nous et transformer votre vie!

Un commentaire sur “Libérez vos mémoires par le pardon

  1. Hello Amy, ayant également participé à cette captivante conférence de Sonia Pasqualetto…j’ai été totalement conquise par la synthèse que tu as reportée ci-dessus ! Bravo ! Je te souhaite un succès sans faille pour ta petite entreprise « Simplement Cru », où je puise de succulentes idées gourmandes pour faire le plein d’énergie…et dont je suis, évidemment, une fan enthousiaste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *