Manger cru: une solution contre la dépression?

L’évolution des pratiques sociales, la révolution des méthodes de travail, l’information express sont autant de facteurs de stress. On mange sur le pouce, on force nos intestins à digérer rapidement… On se fait du mal. Et bien que tout cela se passe en bas du corps, la plus grande répercussion se joue dans notre cerveau.

La dépression conduit vers un état végétatif. Elle décroît notre productivité.  La nourriture saine au contraire, contribue à notre motivation et par extension, à notre réussiteIl y a de nombreux facteurs à la dépression. L’un des moins connus? L’alimentation.

L’hyperglycémie, facteur de dépression

Les aliments présentant un fort taux de glycémie sont bien souvent riches en glucides et pauvres en fibres. Ce sont généralement des aliments cuits comme la carotte, la pomme de terre cuite au four ou en frite, les sucreries ou certains féculents.

Ils sont connus pour être la source de l’apparition du diabète. Cette maladie génère des états dépressifs de part la gestion difficile du traitement, mais aussi des contraintes alimentaires qu’elle impose. 

L’humeur passe par les intestins

Les scientifiques parlent des intestins comme un deuxième cerveau. Le système digestif partage de nombreuses informations avec le système neuronal. Tout aliment ingéré a un impact direct sur le cerveau. Le lien intestin-cerveau n’est plus à mettre en doute. Nous connaissons les conséquences sur notre estomac lorsque nous sommes angoissés ou stressés. Ainsi, certains probiotiques (micro-organismes vivants présent dans les aliments) influent sur l’humeur. C’est ce qu’affirme l’écrivaine Giulia Enders dans son livre Le Charme discret de l’intestin. Tout sur un organe mal aimé

Des chercheurs de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et de l’Université de Montpellier ont publié dans la revue Molecular Psychiatry un rapport entre équilibre alimentaire et santé mentale.

36 556 adultes ont été étudié sur leurs comportements alimentaires. Dans leur conclusion,  les chercheurs recommandent l’emploi d’un régime anti-inflammatoire. Un régime dit “méditerranéen”, un régime qui se base sur une grande consommation des légumes.

Le crudivorisme : un pas plus loin

Donc les légumes sont recommandés pour une bonne santé mentale. Mais doit-on tout cuire?

Une étude publiée dans Frontiers et Psychology confirme que la consommation des fruits et légumes crus est encore plus bénéfique pour la santé mentale que la consommation des mêmes aliments cuits ! 

Consommer fruits et légumes crus a donc un double effet positif dans la prévention de la dépression.

Mais ce n’est pas tout.

De la couleur et des saveurs dans les assiettes

Pour sortir d’un état dépressif, il faut, entre-autre, un environnement qui inspire la joie, qui appelle à la beauté. Et quoi de mieux qu’une belle assiette aux légumes variés?

Pour ne citer qu’un exemple, la salade crétoise constitue une très bonne base alimentaire pour lutter contre la dépression. Avec ses composants variés (légumes crus, fromage au lait de brebis, huile d’olive), ce plat apporte les enzymes nécessaires pour protéger le cerveau “du stress oxydatif et de l’inflammation”, comme le démontre Camille Lassale dans son article sur l’alimentation anti-dépression.

Elle démontre aussi qu’une alimentation riche en composants anti-inflammatoires et antioxydants permet d’assurer cette protection.

Parmi les denrées citées, on retrouve les fruits, les légumes (comme toujours!), les fruits à coques, l’huile d’olive (grâce à leurs “graisses saines”, le vin ou le lait de brebis.

La viande et le poisson doivent être consommés avec modération. L’apport en B12 et en oméga 3 doit être contrôlé, car à consommation régulière, la cuisson de la viande et du poisson a des effets néfastes sur l’organisme.

De par leur richesse en vitamines, minéraux, oligo éléments, les légumes crus sont recommandés pour le fonctionnement optimal du cerveau. La vitamine C permet de renforcer le système immunitaire. La vitamine B est bénéfique contre la nervosité et améliore le métabolisme.

Manger cru permet d’assimiler l’ensemble de ces vitamines. Manger cuit, constitue une grande perte de ces mêmes vitamines.

Notre état mental dépend de ce que nous ingérons. Nous pouvons faire le choix d’adopter une alimentation alliant équilibre physique et équilibre psychique.

 

Cet article invité a été rédigé par Sophie, une passionnée du bien-être et du développement personnel. C’est donc tout naturellement qu’elle est devenue rédactrice pour Coachator, un site dont l’objectif est de contribuer à l’épanouissement des individus, à travers le développement personnel supporté par des coachs.

Recevez 15 recettes crues faciles pour booster votre énergie!
Cliquez ici

Retrouvez votre bien-être tout en vous régalant avec des plats simples, et délicieux, pour gagner en santé, forme et vitalité! C'est simple, il suffit de vous lancer, un plat à la fois!


Vos données restent confidentielles, jamais nous les partageons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *