Les aliments lactofermentés : de précieux alliés pour notre santé

Fermentation1

En effet, ce n’est un secret pour personne : les aliments lactofermentés sont de véritables atouts pour notre santé. La fermentation est une pratique culinaire très ancienne, présente dans de multiples cultures et servant surtout à préserver les aliments. Très prisée par les spécialistes d’une alimentation saine, elle revient en force dans nos assiettes, car elle est bien plus qu’une méthode de conservation. Elle offre de nombreux et très précieux atouts pour notre santé.

Les multiples bienfaits des aliments fermentés

Fermentation2Les aliments fermentés constituent en effet une source riche en bactéries bénéfiques pour notre flore intestinale, c’est pourquoi leur principal bienfait est d’améliorer notre digestion. Ils renforcent aussi notre système immunitaire et offrent une teneur plus élevée en nutriments (en particulier les vitamines du groupe B, y compris la B12 qui est en carence chez de nombreux individus). Ils facilitent l’assimilation des protéines et des matières grasses, et la transformation des acides aminés. Ils sont aussi riches en enzymes, ces catalyseurs si précieux pour notre digestion et notre vitalité. Enfin, ils contribuent à réduire les inflammations

Ces probiotiques naturels remplacent fort avantageusement une prise complémentaire, si souvent (et à juste titre) recommandée par les naturopathes. Ils sont beaucoup plus efficaces et plus naturels. Si de surcroît vous avez fermenté et brassé vous-même les aliments, il y a de grandes chances qu’ils aient été nourris de vos propres bactéries amicales, qui vont proliférer et prendre place dans vos intestins, pour votre plus grand bien ! Les bactéries que vous aurez ainsi cultivées seront de qualité optimale, bien supérieure à tout type de complément ou pilule.

L’équilibre indispensable entre bonnes et mauvaises bactéries

En cette ère d’alimentation trop raffinée et trop industrialisée, notre équilibre interne entre bonnes et mauvaises bactéries est précaire. Les mauvaises bactéries prennent souvent le dessus, encouragées par ces produits raffinés, le gluten et le sucre en particulier, mais aussi le stress, les antibiotiques, les médicaments… C’est alors la porte ouverte aux infections, virus et autres champignons et microorganismes pathogènes qui prolifèrent et entravent notre santé et notre bien-être (pensez aux fréquentes épidémies de gastro). Les traces d’antibiotiques trop souvent présentes dans nos aliments, notre eau, notre environnement et bien entendu nos traitements pharmaceutiques, contribuent également au déséquilibre de notre flore intestinale. 

Or tout le monde s’accorde aujourd’hui sur ce point : les intestins sont indéniablement le second cerveau humain. Une bonne ou une mauvaise digestion (et donc assimilation et élimination), aura un impact direct et indéniable sur notre santé. Quand cela fonctionne bien, on se sent léger, on a plus d’énergie, on est de meilleure humeur: tout nous réussit! Inutile de vous décrire le cas inverse, nous en avons tous fait l’expérience. Notons également que les produits fermentés ont un effet très positif sur les allergies et les problèmes de peau, ainsi que sur les problèmes d’humeur et les tendances dépressives. 

Des aliments sains, délicieux et à la portée de tous!

Fermentation3Pour certains, il suffira de consommer plus d’aliments lactofermentés pour améliorer la digestion et le bien-être. On parle de lactofermentation, car cette fermentation fait intervenir des bactéries dites lactiques. Parmi les aliments fermentés les plus connus, on trouve bien entendu la bière, le vin, ainsi que le fromage et les yoghourts (dont la pasteurisation détruit les fameux probiotiques), ou encore les pains, sauces et autres préparations à base de céréales fermentées, ou le miso, le shoyu, le tempeh (produits fermentés à base de soja) qui nous viennent d’Asie. En alimentation crue et vivante, ces aliments comprennent le chou lactofermenté, bien connu dans nos contrées sous le nom de choucroute, et ses multiples variantes, comme le kimchi coréen. Mais aussi les fromages à base d’oléagineux et les boissons fermentées telles que le kombucha ou le kéfir.

Quelques conseils de consommation : Le mieux est de consommer les produits fermentés au début des repas, en petite quantité. Rajoutez une cuillère à soupe de légumes fermentés à chaque repas, ou précédez d’une boisson fermentée pour améliorer la digestion. Inutile d’en consommer en grande quantité, c’est plutôt la régularité qui vous apportera les effets bénéfiques. Enfin, la spécialiste américaine de la santé intestinale Donna Gates recommande d’avaler une cuillère de légumes fermentés avant ou après tout plat sucré, car ils fourniront une antidote alcalinisante et les bactéries pourront se nourrir du sucre qui fera ainsi moins de dégât dans votre corps ! Belle astuce!

Cours sur la fermentation chez Simplement Cru

La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont faciles à préparer chez soi et très économiques! Mais comme toute nouvelle technique, il faut en faire l’apprentissage et après quelques tentatives, on aura maitrisé la méthode et on prendra vite l’habitude, et le plaisir, de faire ses propres fermentations.

Pour vous y aider, je propose un atelier sur la lactofermentation. Dans ce cours, vous apprendrez à faire vous-même de la choucroute, du kimchi (version coréenne de la choucroute, à base de chou et d’autres légumes), des fromages de noix, ainsi que du kombucha et du kefir. Et d’autres recettes encore !

Pour des informations détaillées sur ce cours, et pour vous inscrire, cliquez ici

 

2 commentaires sur “Les aliments lactofermentés : de précieux alliés pour notre santé

  1. Bonjour,

    Merci pour l’info de ce cours qui m’intéresse vivement. J’étais déjà en activité lorsque vous l’avez donné.

    Merci de me communiquer quand vous le redonnerez – un autre jour que le samedi car ce jour, il m’est impossible de venir au cours. Ou peut-on s’acheter un ouvrage sur la question ?

    Avec mes meilleures salutations.

  2. Merci Amy pour cette présentation des aliments lactofermentés et les conseils pour utiliser au mieux ces produits de santé.
    J’ai une question, le kéfir à l’eau est-il considéré comme une boisson lactofermentée ? Quel est le meilleur moment pour le boire et la quantité ? Combien de jours de conservation au frigo . ? Lors de sa préparation combien de temps faut-il laisser travailler ces grains de kéfir ? 1 jour, 2, jours, 3 jours. Et selon le temps y-a–il des effets différents sur le corps ? Je te remercie pour tes réponses. Belle journée. Marie-Jo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *