Le point commun entre toutes les maladies

Enfin, entre « presque » toutes les maladies. 

Le monde occidental souffre de nombreux problèmes de santé qui affectent la qualité de vie. Nous sommes nombreux à subir divers symptômes sans vraiment les comprendre ni trouver de solution efficace pour en guérir. 

Aux USA, par exemple, les 5 plus grands inconforts de vie sont les suivants (il faut reconnaître que la situation en Europe s’en rapproche à grande vitesse, malheureusement) : 

  • Le surpoids : 62% des américains sont en surpoids (un tiers de ceux-ci sont obèses)
  • La fatigue et le manque d’énergie (la deuxième plainte la plus souvent exprimée dans les cabinets de médecins)
  • La dépression (qui affecte 120 millions de personnes dans le monde, un chiffre sans doute largement sous-estimé)
  • Les déséquilibres hormonaux (45 millions de prescriptions d’hormones aux USA)
  • La digestion (64 millions d’américains souffrent de problèmes digestifs ; le syndrome du côlon irritable est la seconde cause d’absentéisme au travail, après le rhume)
  • Les maladies auto-immunes (24-50 millions d’américains en souffrent, soit plus que le cancer !)

Quel est le point commun entre tous ces symptômes ? 

Hippocrate avait dit, en son temps, que « toute maladie commence dans les intestins ». Aujourd’hui, de très nombreuses études confirment que les intestins sont notre second cerveau : 95% des neurotransmetteurs pour la sérotonine y sont fabriqués. La flore intestinale, elle aussi, a un impact direct sur le cerveau. 

C’est dans les intestins que réside environ 70-80% de notre système immunitaire. Cela signifie que si votre digestion est affectée, c’est la qualité de votre vie, votre santé et votre joie de vivre qui le seront également. Cela revêt donc une importance énorme, n’est-ce pas ? 

On a aussi constaté des liens étroits entre intestins et hormones. L’équilibre hormonal est indispensable pour l’énergie et la clarté d’esprit, entre autre. Le stress (marqué par le cortisol) affecte directement la santé intestinale. La thyroïde protège les parois intestinales du stress, mais les inflammations intestinales affectent nos humeurs et contribuent à la dépression. 

Le métabolisme (la rapidité avec laquelle on brûle les calories) est aussi affecté. La moindre modification de notre flore intestinale (par exemple par la prise d’antibiotiques) peut augmenter notre appétit ou encore notre résistance à l’insuline (état pré-diabétique), ce qui nous fait prendre du poids et diminue nos performances cérébrales. D’où le surpoids, la fatigue et le manque de clarté mentale. Et pourtant, la flore intestinale peut être réparée en seulement 5 jours… 

Souffrez-vous régulièrement de manque d’énergie, d’humeurs instables, d’affections de la peau, de ballonnements, gaz, constipation, diarrhée, ou de maladies auto-immunes et inflammations diverses ?  

Maladie autoimmuneLa raison commune à tous ces problèmes est notre santé intestinale. Et il y a fort à parier que dans la grande majorité des cas, on puisse constater la problématique d’intestins perméables ou poreux. La triste vérité, c’est qu’un nombre croissant de personnes est affecté par ce syndrome, et la plupart d’entre eux ne sont pas conscients que cette maladie insidieuse est la cause de leurs douleurs et inconforts. Lorsque les intestins deviennent poreux, les toxines que nous ingérons traversent les parois intestinales et pénètrent dans le reste du corps. Ceci a pour effet de déclencher des réactions auto-immunes. Le système immunitaire rentre en mode d’attaque en fabriquant des anticorps contre toutes ces particules indésirables, quelles qu’elles soient, qui ne devraient pas être présentes dans ces parties du corps. 

Un état de guerre interne s’ensuit, qui entraîne des dommages collatéraux sur des tissus sains et des cellules saines. Le résultat est un terrain inflammatoire et irrité qui se manifeste par des douleurs chroniques en tous genres. Ces phénomènes s’installent insidieusement chez les personnes dont les intestins sont devenus perméables. 

Comment savoir si vous souffrez d’intestins perméables ?

Examinez la liste suivante de symptômes, et notez si certains vous concernent. 

  1. Maladies auto-immunes (cœliaque, Crohn, Hashimoto, Lupus, sclérose en plaques, diabète type 2, etc.)
  2. Intolérances ou sensibilités alimentaires
  3. Allergies saisonnières
  4. Fatigue chronique
  5. Problèmes de poids (surcharge ou insuffisance)
  6. Arthrose ou douleurs articulaires
  7. Douleurs ou rigidités musculaires
  8. Le syndrome du côlon irritable
  9. Inflammations intestinales (Crohn, colites, ulcères, etc.)
  10. Digestion (ballonnements, renvois, flatulences, douleurs, constipation, diarrhée, reflux d’acidité, etc.)
  11. Affections de la peau (eczéma, acné, démangeaisons, psoriasis, etc.)
  12. Affections cérébrales (maux de tête et dépression, anxiété, hyperactivité, etc.)

Si vous souffrez de trois ou plus de ces symptômes, vous avez très probablement des intestins perméables.

Comment reconstruire notre santé intestinale ? 

C’est bien entendu tout un programme et je vais m’efforcer cette année de vous éclairer dans ce domaine si fascinant. Selon les experts que je suis de près, le protocole proposé et avéré est le suivant : 

  1. Eliminer les irritants (le gluten, les médicaments et le stress)
  2. Reconstruire les intestins (aliments, suppléments et mode de vie)
  3. Réparer les causes (les infections gastro-intestinales, tels que parasites et bactéries, et les problèmes hormonaux) 

Je vous en dirai plus dans les semaines à venir sur ce protocole. Intestins poreux

Alors que je travaille moi-même sur ce sujet, j’ai l’intention de partager un maximum de mes découvertes et expériences avec vous sur la voie vers la santé optimale. En effet, l’alimentation crue que j’ai découverte il y a à présent sept ans m’avait transformée à l’époque. Aujourd’hui j’ai des nouveaux défis à relever, entre autre le fait que deux traitements antibiotiques en 2013, combinés à des événements de vie stressants, ont littéralement détruit ma flore intestinale. Je suis encore actuellement en cours de guérison, car ce processus met beaucoup de temps. 

Ce qui est certain, c’est que prendre conscience de son alimentation et de l’impact que celle-ci a sur notre santé est indispensable si l’on aspire à se sentir mieux. Dans ce sens, si cette année sera pour vous l’année durant laquelle vous prendrez votre santé en mains, alors je vous propose pour commencer de changer cette alimentation en éliminant les principaux éléments incriminés (gluten, sucres, stimulants et produits laitiers, pour ne citer qu’eux, ainsi que tous les produits raffinés et transformés), afin de commencer votre remise en forme. 

Pour commencer tout de suite, n’hésitez pas à venir suivre un cours d’alimentation crue à Morges, ou le programme La Crusine en Ligne si vous n’habitez pas dans la région, et ne manquez pas de participer à une cure Easy Détox ! Ces programmes sont pour tout le monde, et vous permettront de trouver l’équilibre qui est juste pour vous

Source : Dr Sara Gottfried, Jordan Reasoner & Steve Wright of Solving Leaky Gut

6 commentaires sur “Le point commun entre toutes les maladies

  1. Pour limiter mes envies de sucres et stabiliser ma glycémie, j’utilise avec succès du Gymnema Sylvestris. Je le prend 30 minutes avant les repas et je n’ai ainsi plus l’envie de sucreries après avoir mangé. D’une efficacité redoutable.
    J’utilise le pack remise en forme de transnutrition.com qui contient les gélules de Transgymnema mais il y a d’autres fabricants.
    Quelques infos aussi ici:
    http://soignez-vous.com/2007/07/19/le-gymnema-sylvestris-inhibe-le-gout-sucre/

  2. Merci pour votre article très intéressant. J’accompagne des personnes en souffrance professionnelles et les conseils bien-être sont toujours les bienvenus. Petite précision concernant l’hormone du stress: il s’agit du cortisol et non pas de la cortisone 😉
    Merci pour votre partage et bonne suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *