Le Pouvoir du Vert !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous qui me suivez depuis quelque temps, vous savez que je parle beaucoup de légumes à feuilles vertes… Certains savent pourquoi, d’autres se le demandent peut-être. Ce qui est certain, c’est que cette vérité mérite d’être répétée, car il est manifeste que les consciences n’ont pas encore intégré l’idée simple et magique que les légumes à feuilles vertes offrent la nutrition la plus concentrée de tous les aliments. Une vérité qui étonne, voire détonne, mais qui n’en est pas moins vraie.

Si vous lisez des informations sur la santé et l’alimentation, vous l’aurez déjà lu : les légumes à feuilles vertes sont l’aliment sain par excellence. Ils sont riches en chlorophylle (la « protéine du soleil », si proche de l’hémoglobine de notre sang), en acides aminés, en minéraux, oligo-éléments et vitamines variés, mais aussi, sous leur forme crue, en enzymes, phyto-nutriments et autres richesses offertes par le monde végétal.

Partout on parle de la révolution verte. Non seulement il s’agit de la couleur la plus répandue dans les zones où l’homme s’est établi, mais c’est aussi la couleur de la santé optimale, de la nature, de ces précieuses mauvaises herbes qui regorgent de nutrition pour soigner, guérir, régénérer notre corps. C’est aussi la nourriture la moins chère, alors pourquoi hésitez-vous encore ?

Intégrer plus de vert dans son quotidien (outre les plantes d’appartement pour la décoration !) ne veut pas dire simplement manger des salades – qui sont par ailleurs mon plat favori dont aucune de mes journées ne se passe. Non, il s’agit de rajouter du vert presque partout ! Oui, on trouve même du vert dans le chocolat (à la spiruline !). Ainsi le vert se réfère à tous ces légumes à feuilles vertes (épinard, tous les choux, salades, scarole, batavia, chicorée, rampon, roquette, persil, cresson, pissenlit, laitues diverses, orties, bettes, etc.), ainsi qu’aux graines germées de toutes sortes qui donnent des jeunes pousses vertes, aux jus d’herbes, mais aussi aux autres légumes verts (brocoli, concombre, branches de céleri, etc.) et aux algues de mer et d’eau douce (dont en particulier la spiruline et la chlorella). Cela représente un segment de produits végétaux très abondant.

Quelle nutrition dans le vert ?

Pour vous aider à mieux comprendre, voici un résumé de la nutrition contenue dans tous les légumes à feuilles vertes. Retenez ceci : le plus ils sont verts, le plus ils sont riches en précieux nutriments (donc, oubliez la laitue iceberg trop blanche):

  • Des fibres – pour réguler le sucre sanguin, le cholestérol et le transit intestinal ;
  • Des protéines – oui, et de bien meilleure qualité que dans la viande !
  • Du calcium – pas besoin de produits laitiers pour cela !
  • La vitamine A – pour la vision et la croissance des os ;
  • Les vitamines du groupe B – indispensables à l’équilibre nerveux ;
  • La vitamine C – antioxydant puissant qui renforce notre système immunitaire ;
  • La vitamine K – peu connue, et dont nous manquons cruellement, et qui soutient la guérison tout en aidant à l’assimilation du vert, justement ;
  • Le fer – indispensable pour l’immunité, la régulation thermique, la performance et l’énergie ;
  • Le magnésium, présent dans la chlorophylle – un détoxifiant puissant qui apporte de l’oxygène aux cellules et qui permet aux bonnes bactéries de se développer.

Impact sur la santé

Vous vous en doutez, ils sont bien entendu très nombreux, par leur grand pouvoir alcalinisant et détoxifiant sur le corps, les organes et les cellules. En voici les principaux, selon des études médicales :

  • Réduction du risque de maladie cardio-vasculaire ;
  • Réduction du risque de cancer du colon ;
  • Retardent la dégénérescence cognitive ;
  • Empêchent le développement de certaines cellules cancéreuses (en particulier du sein, de la peau, des ovaires, du poumon ou de l’estomac) ;
  • Aident le corps à éliminer les multiples toxines accumulées ;
  • Rétablissent l’équilibre du sucre sanguin ;
  • Renversent l’acidose et le terrain acide, siège de la plupart des maladies.

Popeye avait bel et bien raison: manger des épinards nourrit les muscles et rend fort (grâce aux acides aminés qui sont la forme assimilable par le corps humain des précieuses protéines) ; mais mieux vaut les manger crus ou très légèrement cuits vapeur pour en tirer tous les bienfaits, plutôt qu’en conserves!

Comment faire ?

Les légumes à feuilles vertes peuvent être consommés sous forme de jus vert, de smoothies verts, de salades crues, de légumes cuits à la vapeur, de poudre verte, de jus d’herbe, de graines germées et pousses en crudités ou en jus, de chips… La liste des possibilités est longue. Lire cet article pour apprendre 5 astuces pour manger encore plus de vert.

Sinon, si vous préférez apprendre en regardant et en goûtant, ce qui est pour la majorité la manière la plus efficace de le faire, venez suivre le cours Simplement Cru – Niveau 2 – Tout sur le Vert – qui aura lieu à Morges le mardi 18 février prochain, de 10h à 16h. Il reste encore des places ! Vous en ressortirez motivés d’apporter des changements significatifs dans votre vie et celle de votre famille, pour une santé optimale ! Pour ceux qui ne peuvent se déplacer à Morges, je vous rappelle que La Crusine en Ligne vous enseigne le contenu de mes trois cours sous format vidéo !

Et vous, mangez-vous suffisamment de vert ? Comment consommez-vous le vert ? Merci de partager dans les commentaires ci-dessous pour m’aider à inspirer toujours plus de monde !

4 commentaires sur “Le Pouvoir du Vert !

  1. Bonjour Amy,
    Merci pour votre article. Je me posais justement la question des bienfaits des jus verts car on en parle tellement.
    J’habite le sud de l’Espagne en Andalousie et j’ai des figuiers de barbarie. Je me suis posée la question de savoir s’il était possible d’utiliser les raquettes. Et surprise, il y a un article sur le net d’une étude Suisse qui en vente les bienfaits. Elle serait meilleure que l’aloe vera et a des bienfaits similaires à celui du psyllium. J’ai commencé à faire des jus de raquette avec le blender et filtrer les fibres pour ne garder que le jus bien vert. Une bonne ressource pour l’hiver quand il n’y a pas beaucoup de fruits. Celui-là est en abondance et pousse comme de la mauvaise herbe.
    J’ai aussi constaté que si je le fais à l’avance et le mets en bouteille de verre, après 3 jours, le jus commence à fermenter et pétiller(même en hiver au frais ). Pouvez-vous me dire si je peux boire le jus de raquette fermenté et s’il s’agit d’une lacto-fermentation ? et que cela donne donc encore plus de nutriment ? ou de quelle type de fermentation s’agit-il ? je commence tout juste à m’intéresser au sujet donc encore beaucoup de chose à apprendre.
    Il est encore trop top pour se prononcer pour ses effets bénéfiques dans mon cas mais je suppose que j’en aurai autant que ceux que vous citez dans votre blog. A suivre.
    Savez-vous quelque chose au sujet du figuier de barbarie et ses raquettes ? J’ai déjà bien surfé sur le net et je retombe toujours sur cette étude Suisse. Merci pour ce que vous faite.

    • Bonjour Veronika!
      Je suis désolée mais je ne connais pas du tout les raquettes, mais c’est formidable de faire des essais ainsi avec des produits locaux et de saison!

      Pour la fermentation, si c’est pétillant et que cela a un bon goût alors ce doit être bon! Il faut toujours faire attention que la fermentation naturelle ne produise pas de mauvaises bactéries et en général l’odorat et le goût sont nos meilleurs indices. La lacto-fermentation, à ma connaissance, est générée le plus souvent par des cultures de base telles des mères de vinaigre, de kombucha ou encore des grains de kéfir, mais tout fruit peut fermenter naturellement, attention que cela ne devienne pas de l’alcool. Je ne puis cependant vous aider davantage car la fermentation n’est pas ma spécialité et je connais pas toutes les formes de fermentation.
      Belle continuation à vous,
      Amy

  2. Je suis votre blog (inscrite à la newsletter), je ne suis pas crudivore mais j’aimerais bien intégrer bien plus de cru dans mon alimentation.
    Sauf que j’ai un problème : je n’aime pas beaucoup les fruits, surtout les fruits d’hiver, dont je suis très vite lassée… Alors au moment du dessert, c’est terrible. De plus mon compagnon qui ne se pose même pas la question de changer son alimentation (omnivore standard, bien qu’avec moi il a ralenti un peu la viande), les déteste carrément ou presque. A part une banane de temps en temps (fruit que j’apprécie très peu) ou une clémentine.
    Or dans les desserts crus, il y a très souvent des fruits, ou même s’il y a du chocolat on se sert souvent de la banane comme liant, et je sens que la banane, affreux ! (j’ai testé) Certains comme votre gâteau de Saint Valentin (sans la framboise) passe mais la préparation est longue et c’est très bourratif ! (il est cependant très bon)
    Je suis un peu désespéré car ce qui en plus particulièrement nuisible dans l’alimentation « ordinaire », ce sont les gâteaux entre autres… Alors réduire les desserts, je peux essayer, mais les éliminer totalement ce n’est pas possible quand même. Surtout qu’on fait le goûter, je vais être très vite coincée.
    Avez-vous des idées ? Y’a-t-il des crudivores que vous connaissez qui n’apprécient pas les fruits ? (j’arrive à en prendre en jus, mais j’attends mon Vespasers, ma centrifugeuse de Kenwood est vraiment pas adaptée)
    Merci de votre aide et de votre écoute

    • En effet, manger cru sans apprécier les fruits peut poser problème, mais je vous avoue que les aliments les plus importants pour la santé sont les légumes à feuilles vertes, donc… oui en effet les jus seraient une bonne solution, en mélangeant légumes et certains fruits pour leurs vitamines. Les plus sains sont les baies, les pommes et les agrumes. Aussi tous les melons. Les fruits sucrés ne sont pas indispensables.

      Le gâteau de St Valentin est riche et dense, et sans fruits! Il suffit d’en manger peu. Cette recette est la combinaison de trois recettes, faites plutôt la recette de base qui est plus simple, ici: http://simplementcru.ch/blog/recettes/gateau-au-chocolat-grezzo/

      Toutefois il est vrai qu’à part les fruits, comme desserts crus je ne vois que les noix, les fruits séchés qui ont un goût très différent, et les très nombreuses recettes au chocolat qui ne sont pas forcément avec des bananes, parfois avec des avocats – c’est délicieux je vous assure! Voyez mon ebook de recettes au chocolat. Toutes ces recettes valent mieux que n’importe quel dessert standard, trop riche en sucres raffinés, crème, farine, oeufs, etc. qui nuisent à la santé.
      Bonne continuation,
      Amy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *