Ce qui tue et ce qui guérit

Promouvoir une meilleure alimentation pour la santé de l’homme et de la planète, telle est la mission principale de l’association « Living Food Life » qui a organisé son premier événement le 11 octobre dernier, la « Living Food Conference 2019 ». L’objectif est de toucher et rassembler un public toujours plus large, autour des thèmes de l’alimentation, la santé, l’écologie, l’agriculture de proximité et respectueuse de la planète, les circuits courts de distribution, etc. – et globalement tout ce qui touche à la santé de l’homme et de la planète.

Ce sont des thèmes qui me touchent aussi profondément, et auxquels je me consacre depuis déjà 12 ans avec mes actions dans le domaine de la nutrition et d’un style de vie optimaux pour la santé. J’ai le bonheur de figurer parmi les partenaires associés à la Living Food Life et j’ai participé avec plaisir à leur première conférence, dont l’invité de marque était le réputé Dr. Brian Clement, directeur de l’Institut Hippocrate en Floride. J’ai aussi eu l’honneur (et la lourde tâche !) de traduire en simultané la conférence de Brian dans son intégralité ; ainsi que celle de son épouse Anna Maria Clement, qui a évoqué les effets désastreux de la déforestation sur la faune, la flore et la planète toute entière.

Qu’est-ce qui tue ?

C’était le titre de la première partie de la conférence de Brian. Un titre choc, et le contenu l’était tout autant. Brian a dressé un portrait déprimant mais nécessaire de toutes les habitudes stupides et inconscientes d’homo sapiens en ce 21ème siècle. Une liste macabre de nos gestes quotidiens (pour la plupart) qui ont un effet délétère sur notre santé, avec nombres d’études scientifiques à l’appui, qui sont citées en marge. De quoi faire froid dans le dos… mais écoutons tout de même.

En premier lieu, l’alimentation moderne est largement décriée, avec ses excès de produits d’origine animale, dont la viande rouge, la volaille, les produits laitiers et le fromage, mais aussi le poisson qui est rempli de poison, et même les œufs sont bannis ! Et vous vous en doutez, suivent le sel, le sucre, l’alcool, les gras transformés et tous les produits raffinés de notre chère (en termes de coûts et d’impact) industrie agroalimentaire. De plus, tout ce qui est cuit est décrié comme étant un poison. Selon Brian, tout ceci est à bannir si on veut vivre en santé optimale et profiter à fond de la vie.

Ce que j’en pense

Brian dirige l’Institut Hippocrate qui depuis plus de 60 ans soigne des personnes gravement malades, certaines proches de la mort, avec des résultats inespérés. Le protocole de l’institut est de leur redonner leur vitalité grâce à une alimentation végétalienne et crudivore stricte et une panoplie de thérapies qui régénèrent à tous les niveaux. Les résultats sont stupéfiants. Comprenez donc que Brian a adopté pour lui-même, comme pour ses patients, une tolérance zéro. Par ailleurs, il faut avouer qu’il met le doigt sur des éléments qui sont loin d’être parfaits, certes. Son coup de poing est à interpréter comme tel : un coup de massue qui vise à éveiller les déjà conscients. Les autres, qui continuent dans leurs excès et leur mal-être, ont encore du chemin à faire ; ils bénéficieraient quant à eux d’une invitation plus douce et plus accessible.

Depuis des années, j’encourage aussi une forte diminution de la consommation de produits animaux et une recherche de qualité irréprochable pour ceux que l’on choisit de consommer. Les végétariens et végétaliens n’ont pas ce problème. Pour les personnes en relativement bonne santé, mais qui cherchent la prévention, une diminution drastique suffit. Quant à bannir le sucre et tous ses dérivés, les produits raffinés, chimiques et les gras transformés (qui sont partout, attention !), c’est devenu un pas incontournable même si parfois difficile : que cela soit un principe.

Pour l’alcool, reconnaissons tout de même la prouesse des vignerons français qui nous font croire qu’un verre de rouge par jour est en fait bénéfique pour la santé par ses polyphénols (de nombreux médecins s’en font l’écho). J’aime le vin mais je ne suis pas dupe. Quand j’en consomme, ce doit être un vin de qualité, souvent du bio, et je limite ma consommation tant que je peux, mais je ne me rassure pas en me disant que c’est pour ma santé ! Par contre je suis assidûment des détox régulières….

Enfin, de là à affirmer que le cuit est poison, c’est un pas que je refuse de faire pour ma part, même si je respecte entièrement ceux qui le font. D’abord ce n’est pas prouvé scientifiquement : Brian fait mention de trois arguments. La leucocytose, qui encourage simplement à consommer du cru avant toute chose pour réduire la perte d’énergie métabolique causée par cet effet apporté par le cuit. Les acrylamides, dont il ne précise pas qu’ils sont surtout présents dans les féculents cuits dans des matières grasses à très hautes températures (comme les frites, présentes dans les assiettes quotidiennes de tant de personnes, et qui sont effectivement des doses journalières de cancérigènes) – on peut vivre dans frites !! Ou enfin les huiles chauffées, qui sont aussi une évidence à présent. Il est inutile, et même dangereux, de cuire la plupart des corps gras. Cela ne fait cependant pas un poison de tout aliment cuit.

Et encore ?

Brian poursuit sur la partie qui tue avec une dénonciation systématique et justifiée des aspects de la vie quotidienne et du monde qui nous entoure : les habits synthétiques, les produits pour la peau et de nettoyage qui sont truffés de chimie, les microparticules de plastiques omniprésents, la pollution de l’eau et de la terre, mais aussi les champs électromagnétiques et la fameuse wifi 5G décriée par beaucoup. Tout cela, cela fait beaucoup comme charge à contrer, stress à soigner, agressions à éviter…. Il faut reconnaître que ce coup de massue est largement justifié. Mais comment s’en protéger ? C’est un long parcours que celui de la pleine santé ! Je n’y répondrai pas ici, mais les solutions sont nombreuses, renseignez-vous et continuez de nous suivre, car c’est justement notre mission !

Qu’est-ce qui guérit ?

Cette partie nettement plus réjouissante était riche en enseignements. Mangez en abondance des légumes bio, bien sûr, et surtout des crucifères (les plus riches en micronutriments anti-cancer), mais aussi toutes les noix (de préférence pré-trempées), les avocats, toutes les verdures (en particulier celle de la betterave), les pousses et toutes les graines germées (surtout les jeunes pousses de brocoli), les antioxydants dont les baies (en particulier leurs graines), les algues, le gingembre, le curcuma, le poivre de Cayenne, les algues, les jus, les tisanes, l’eau pure, les légumes lactofermentés… mais aussi des probiotiques, des enzymes, et compléter cette nutrition bienfaisante par des pratiques quotidiennes : l’exercice, la prière et la méditation, ou encore le sauna à infrarouge pour aider à la détoxification. C’est tout un programme qui promet des résultats formidables, c’est certain !

Ce que j’en pense

Il n’y a aucun doute que ces pratiques sont bienfaisantes et procurent les meilleures chances, si pratiquées assidûment, de guérir un corps malade. Pour les personnes en bonne santé, introduire une telle hygiène de vie permettra de prévenir la maladie et d’atteindre une qualité de vie optimale, car la santé influence tout dans notre vie : notre entrain, notre engagement, nos relations et tout simplement notre joie de vivre ! Brian précise que pour ces personnes-là, il suffit de consommer 75% d’alimentation vivante, et que la très grande majorité de tout ce que vous consommez soit végétal, local et biologique dans la mesure du possible !

Le chemin vers la pleine santé est un long chemin. Il faut prévoir du temps pour faire la transition alimentaire, s’éduquer, comprendre et intégrer ; et aussi pour réinventer de nombreux gestes quotidiens dans ce sens. Mais c’est aussi un voyage merveilleux dans lequel on peut apprécier chacune de ses étapes ! Je m’y suis engagée il y a bientôt 20 ans et je m’attelle à vous y accompagner depuis 12 ans. Je vous encourage à continuer à vous informer, apprendre et pratiquer, et à vous engager dans cette communauté, via Simplement Cru et via les activités qui seront proposées régulièrement par la Living Food Life.

Plus sur la conférence de Brian Clément

La conférence a été enregistrée dans son intégralité et peut être visionnée par ceux qui en font la demande. Nous vous informerons quand ce sera prêt.  D’autre part, les questions qui ont été posées durant la conférence, et à laquelle le panel d’experts n’a pu répondre par manque de temps, ont été répondues par Brian Clément et seront publiées prochainement. En attendant, j’ai moi-même enregistré une vidéo qui rappelle les points essentiels soulevés durant la conférence et je réponds à quelques-unes de ces questions. Ne manquez pas de la visionner si ce thème vous intéresse !

Les prochains événements de la Living Food Life :

Marquez vos agendas / Save the date :

  • 11 janvier 2020 : Atelier pour enfants
  • 18-19 janvier 2020 : Atelier pour sportifs
  • 8-9-10 octobre 2020 : Living Food Conference 2020

Recevez 15 recettes crues faciles pour booster votre énergie!
Cliquez ici

Retrouvez votre bien-être tout en vous régalant avec des plats simples, et délicieux, pour gagner en santé, forme et vitalité! C'est simple, il suffit de vous lancer, un plat à la fois!


Vos données restent confidentielles, jamais nous les partageons.

2 commentaires sur “Ce qui tue et ce qui guérit

Répondre à charton Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *