Les sucrants dits naturels

Vous le savez déjà : le sucre, et tout ce qui se transforme en glucose dans notre organisme (fruits, céréales, pâtisseries, hydrates de carbone, certains légumes sucrés, édulcorants, la liste est longue), a très mauvaise presse. Et pour cause, on lui attribue la responsabilité de nombreux maux de civilisation et de maladies modernes. 

Dans un article précédent, j’ai posé le problème du sucre, qui est vaste et pourra être traité de long en large. Pour résumer, je dirai ici que nous ne sommes pas tous égaux face au sucre. Certaines personnes ne présentent aucun problème particulier (mais les dommages causés par le sucre sont insidieux et peuvent mettre des années à se manifester), certaines y sont très sensibles, et les autres ne savent pas vraiment. Surveillez-vous et observez comment vous réagissez à la consommation de produits sucrés, et agissez en conséquence. 

L’alimentation moderne est plus sucrée que jamais, c’est pourquoi nos métabolismes sont mis à mal. Même si l’on mange sainement, le sucre a fait des ravages dans nos intestins et dans nos hormones. Le stress y contribue aussi. Il faut donc y prêter une attention accrue si l’on veut préserver sa santé, son énergie physique et mentale et sa longévité. 

Dans cette conversation, il est utile d’introduire les quelques produits relativement récents qui sont apparus sur le marché et sont positionnés aujourd’hui comme des sucrants naturels. Je rappellerais en passant que tous les édulcorants artificiels ou de synthèse, que sont l’aspartame, l’assugrin et autres sucrettes, sont à proscrire à tout prix tant les ravages qu’ils provoquent sont importants. Ce sont de véritables perturbateurs endocriniens qui affectent notre équilibre métabolique, jusqu’à mettre en danger notre capacité de reproduction. Il faut ici opter pour la tolérance zéro (pensez ici aux très nombreux produits « light » de l’agroalimentaire). 

Voici les trois principaux sucrants « naturels » 

????????????????????????????????La stévia est une plante native d’Amérique dont les feuilles ont un goût anisé et sucré. Les feuilles sont réduites en poudre et purifiées pour donner un extrait qui concentre les substances sucrantes. Son pouvoir sucrant est 250 à 300 fois supérieur à celui du sucre. Il n’a pas d’impact sur le taux glycémique et apporte zéro calorie. Il est considéré comme non toxique. La stévia aurait en outre des propriétés antiseptiques qui pourraient aider la guérison de certaines affections de la peau, telles que l’acné. Son seul désavantage, outre un prix élevé compensé par le fait qu’une infime quantité suffit, est l’arrière-goût amer qu’il laisse en bouche. 

Préférez tout de mêmes les feuilles vertes de la plante facilement cultivée dans nos contrées, ou des extraits purs qui sont verts, en poudre ou liquides. Les poudres blanches et liquides transparents sont beaucoup plus raffinés, mais restent une alternative intéressante. 

sugar20-2020in20wooden20spoonLe xylitol est un sucrant naturel que l’on trouve dans certains fruits (framboises, fraises, prunes) et le maïs, et qui est aussi fabriqué par le corps humain durant le métabolisme du glucose. On le synthétise à partir d’un nombre de produits naturels tels que des épis de maïs ou l’écorce de bouleau. Bien que synthétique, ce produit est considéré comme naturel, car sa composition chimique est identique à celle de la substance naturelle. 

Cette poudre blanche cristalline est inodore et offre le même pouvoir sucrant que le sucre blanc, mais avec 40% de calories en moins et 75% d’hydrates de carbone en moins. Elle est métabolisée par le corps comme un hydrate de carbone normal, de manière beaucoup plus lente que le sucrose. Son index glycémique est de 7 comparé à celui du sucre raffiné qui est de 60. 

L’atout du xylitol est qu’il ne peut être métabolisé par de nombreuses bactéries, c’est pourquoi il est considéré comme un antibactérien efficace des cavités buccales, des sinus et des oreilles, et il prévient la candidose. Le xylitol ne requiert pas d’insuline pour être métabolisé et ne provoque pas de pic élevé de sucre sanguin. 

L’erythritol est une molécule naturellement présente dans certains aliments tels que les poires, la pastèque, le raisin et les champignons, et dans des aliments fermentés tels que le vin, la bière et le yaourt. Comme le xylitol, il n’affecte pas le sucre sanguin et offre 70% du pouvoir sucrant du sucre blanc, sans les inconvénients. Il est fabriqué à partir de blé ou d’amidon de maïs par hydrolyse enzymatique en glucose. Son index glycémique est de zéro. Il est aussi recommandé pour l’hygiène buccale, car les bactéries ne peuvent le digérer. Son coût de revient est élevé et il a un pouvoir sucrant plus faible que le sucre et le xylitol. Il a aussi tendance à se cristalliser dans certaines recettes et peut avoir des effets laxatifs. 

J’espère que ces indications vous seront utiles pour faire de meilleurs choix dans votre alimentation. Il me semble utile de remplacer les sucres par ces alternatives, encore faut-il qu’elles conviennent à nos recettes ! Sinon, l’idéal est de diminuer, progressivement, nos envies de sucre, tout simplement (facile à dire, n’est-ce-pas ?). En tous cas, c’est le début d’une nouvelle aventure que je vais partager avec vous !

13 commentaires sur “Les sucrants dits naturels

    • Excellente question! J’aime bien tous les produits issus de la noix de coco. Le sucre de coco est actuellement le préféré de bon nombre de cuisiniers crus! Donc certes un bon choix (index glycérique moins élevé que le sucre, mais plus que la stévia ou le xylitol, contient du sucrose et moins de fructose, contient aussi des nutriments et des fibres intéressantes mais il faudrait en consommer beaucoup ce qui serait insensé), il reste néanmoins un sucre donc à utiliser en modération. Tous les sucres sont à consommer en modération! Merci pour votre commentaire!

      • Bonjour je ne connais pas ces sucrettes, et même si elle contiennent de la stevia il y a fort à parier qu’elle contiennent des édulcorants artificiels type aspartame, saccharine ou cyclamate, etc. Il faut absolument éviter ces ingrédients. Je ne ferai pas confiance à ces produits industriels. Je préfère les produits purs, que l’on peut acheter dans les magasins bio, qui ne contiennent que de la stévia ou du xylitol. Mais même ceci est une solution temporaire, sa sucrants dits naturels à utiliser en grande modération, car en effet le but est de progressivement s’habituer à manger de moins en moins sucré car là réside la vraie solution. Si les alternatives au sucre maintiennent notre addiction, alors nous n’avons rien résolu. J’espère que cela vous sera utile!

  1. Bonjour Amy,
    Merci pour tous ces bons articles. Sylvie Simon disait ceci de ces fameux polyols : »Produits de synthèse consommés depuis – de 20 ans, donc pas de recul sur d’éventuelles pathologies? » . Sylvie Simon, journaliste, s’était spécialisée dans le domaine de la Santé et des dérives de la Médecine. Ses articles étaient souvent « brûlants ». Restons vigilants et optons pour des sucres le plus naturels possible, sucre de canne complet, sucre de coco, sucre de palme… et surtout apprenons à réduire notre consommation de sucre. Et cela Amy, vous l’expliquez très bien. bravo pour votre travail, votre bon sens et votre pragmatisme. belle journée. Françoise

    • Merci Françoise, je suis tout à fait d’accord, nous n’avons pas assez de recul pour vraiment mesurer l’impact de ces nouveaux « sucres » et le but final est bien de s’en passer tout court 🙂

      • Merci Amy pour ces articles très intéressant sur les différents sucre, le mieux serait comme tu le dis de ne pas être dépendant du goût sucré et le garder pour quelques exceptions .

  2. Merci Amy pour cet article. Le sucre a toujours fait partie de mes préoccupations. Il y a longtemps que je n’utilise plus de sucre raffiné, la plupart du temps, je sucre mes desserts santé avec des fruits. J’utilise beaucoup les dattes en prenant soin d’en mettre moins que ce que la recette en demande. Que pensez vous des dattes? Je ne connaissais pas le xylitol sous cet angle, je croyais que ce suce faisait partie de la famille de l’asparthame et autres. Ce serait une alternative.
    Contrôler le sucre est pour moi un défi de tous les jours car j’aime les desserts et en tant que végétarienne, pour avoir des protéines complètes, je dois me rabattre sur les céréales et légumineuses qui contiennent également du sucre. Depuis quelque temps, j’ai réduit de beaucoup ma consommation de desserts mais je mange néanmoins du sucre ailleurs. Pas évident.

  3. Bonjour, merci pour cette article. Que pensez vous du sirop d’agave?
    Je dois limiter au max les sucres pour mon fils et je me demandais si le sirop d’agave était bien. On entend un peu de tout.

    Merci d’avance, meilleures salutations.

    • Bonjour et merci pour cette question. Le sirop d’agave a un index glycémique relativement bas, mais il est très raffiné, ce qui peut engendrer d’autres problèmes d’assimilation. Il était très apprécié des milieux de santé alternative pendant plusieurs années, mais depuis on a découvert qu’il ne s’éloignait guère du sirop de maïs riche en fructose, qui est à éviter. Dans tous les cas, s’il faut éviter les sucres pour votre fils, c’est qu’il y est sensible et dans ce cas il vaut mieux éliminer toute forme de sucre. Plus facile à dire qu’à faire, certes, et ici je pense que les meilleurs édulcorants seraient la stévia et le xylitol comme expliqué dans cet article. Bonne continuation!

      • Merci beaucoup pour votre réponse. Donc oui effectivement si il est beaucoup raffiné c’est à éviter car son foie est vite surchargé par le sucre par exemple qui lui est aussi raffiné. Du coup je vais finir mon stock et tester ses 2 autres alternatives. Encore merci et meilleures salutations.

  4. Bonjour, et merci pour vos articles sur le sucre. J’aimerais diminuer celui-ci bien que je n’emploie que du sucre brun. Je ne sais pas où trouver le xylitol. Merci.

    • On trouve du xylitol dans tous les magasins bio, il me semble.

      Attention cependant à ne pas en abuser, surtout avec les enfants, car aucune étude n’a été faite sur l’impact sur les enfants. J’ai parlé de ce sucrant dans un contexte ou on ajoute 1 cuillère à café dans un met ou un autre, pas plus. S’il s’agit de remplacer du sucre blanc ou brun dans des recettes de pâtisserie, par exemple, je ne pense pas que cela soit une bonne solution. Ce produit est raffiné et on peut se méfier de le consommer en trop grandes quantités. Je le répète, le mieux est de se passer du sucre, ou de combler ses besoins de sucre avec des fruits entiers. A long terme il faut rétablir les déséquilibres métaboliques qui sont à la source de notre besoin éprouvé et exagéré de sucre. J’espère ne pas ajouter à la confusion mais le sujet est d’importance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *