Le sucre, cet ennemi…

Faisons le point sur le sucre

Tout le monde aujourd’hui s’accorde sur le fait que le sucre est à l’origine de très nombreux problèmes de santé de civilisation. La consommation de sucres raffinés est  excessive dans les sociétés occidentales.

Il ne s’agit pas que du sucre à proprement parler, mais de toutes les céréales, et les produits dérivés à base de farine de blé surtout, mais aussi les féculents et les pâtes alimentaires que l’on appelle les sucres lents. Certes ceux-ci fournissent au corps de l’énergie, mais consommés en excès ils font plus de mal que de bien. Rajoutons que la consommation de céréales cultivées est relativement récente dans l’histoire de notre civilisation. De nombreux spécialistes font le lien entre ce changement majeur dans l’alimentation humaine et les problèmes de maladies chroniques.

Notons qu’à la base d’un terrain affaibli et fragilisé par la maladie on trouve souvent une candidose, infection bactérienne qui se nourrit de sucres et d’antibiotiques et d’autres produits raffinés. Et derrière tout cancer, il y aurait une candidose. Enfin, les cellules cancéreuses, elles aussi, se nourrissent de sucre et se multiplient facilement en présences de sucres.

SteviaFaut-il s’en passer ?

Une personne malade ou en convalescence serait avisée de se passer de sucre, y compris de fruits sucrés. Mais toute personne en bonne santé peut en consommer, modérément. Voici une échelle des produits sucrants utilisés en alimentation vivante, de la solution la plus pure et naturelle à la plus raffinée. 

  • Les fruits secs, entiers ou en purée (dattes, abricots, raisins, etc.)
  • La stevia non raffinée (feuille verte)
  • Le xylitol (écorce de bouleau)
  • Le miel (attention, indice glycémique élevé)
  • Le sucre de noix de coco

Les autres options qui ne sont pas crues : 

  • Le sirop d’agave (indice glycémique bas mais très raffiné)
  • Le sirop d’érable (aussi souvent raffiné ou chauffé)
  • La mélasse
  • Le sucre de canne, brun

Bien entendu, le sucre blanc raffiné est à éviter, car il a un effet immédiat et puissant sur le taux de sucre sanguin et il n’apporte rien de bon. Ainsi il est recommandé de choisir l’option en fonction de sa situation (indice glycémique bas en cas de problèmes de sucre dans le sang), ou de la recette (selon le goût et la texture des produits sucrants). Tous les édulcorants artificiels sont à proscrire absolument, ce sont de véritables poisons pour l’organisme (par ex. aspartame).

En faisant les bons choix, on peut profiter de la douceur de nos mets sans mettre en péril notre équilibre et notre santé. Je parle d’équilibre, car ce sont toutes nos hormones qui sont malmenées lorsque l’on consomme des sucres raffinés en trop grande quantité. Mais ça, c’est pour un autre article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *