Objectif bien-être: l’outil indispensable!

Diary-300x210

A tout moment de notre vie, nous avons des défis à relever, des objectifs à atteindre pour aller mieux. Surtout en cette saison de début de printemps, où l’hiver n’a pas encore complètement tiré sa révérence… L’hiver signifie pour beaucoup affaiblissement, maladie, dépression, prise de poids, ou manque d’énergie. C’est maintenant qu’il faut profiter du renouveau dans la nature pour faire le ménage chez soi, dans sa tête et dans son corps ; éliminer les déchets pour faire place à une toute nouvelle énergie. J’adore cette saison qui me stimule et me réveille de cette léthargie cyclique.

Pour moi, cet hiver a été plus dur que de coutume et j’accueille à bras ouverts cette période propice à me recentrer et retrouver mes repères, reprendre mon cap. Cela signifie manger cru  le plus possible, bien sûr, mais surtout profiter des jus frais, des jeunes pousses et des produits précoces de notre bien-aimée nature que sont la dent-de-lion et le rampon sauvages, puis un peu plus tard les asperges, morilles et autre ail des ours dont nos marchés feront bientôt un bel étalage. Ces aliments printaniers, qui ne seront disponibles que durant une courte période, correspondent à ce dont notre corps a besoin au sortir de l’hiver : ils sont diurétiques et aident à l’élimination en soutenant le foie dans cette tâche nécessaire.

Mais comme vous le savez, l’alimentation seule ne suffit pas pour être en forme. Le bonheur parfait a son prix ! La saison est aussi propice à l’exercice. Avec le retour des températures plus clémentes, mettons skis et raquettes ou autres équipements d’hiver au galetas (en Suisse, ce mot signifie le grenier !) et dès la fonte des neiges reprenons le chemin des champs, la marche ou d’autres activités en plein air dans une nature en éveil. Ne manquez pas d’humer à pleins poumons l’odeur du printemps, incomparable et énergisante. Ou de pratiquer le yoga dans une nouvelle lumière et une énergie renouvelée. Je me réjouis tellement de ces nouvelles expériences que cette saison vont m’offrir !

Enfin le troisième volet, aussi important – sinon plus – que les deux précédents pour atteindre un réel équilibre, qu’il soit externe (notre pleine forme visible par les autres) ou interne (telle qu’elle se manifeste dans nos organes et nos cellules et telle que nous la ressentons), ce sont nos pensées. Ces pensées qui dictent notre être tout entier, nos humeurs, nos envies, nos motivations. Ces attitudes, croyances et schémas qui ne cessent de passer et repasser en boucle dans notre mental. Ce sont souvent elles qui nous empêchent d’avancer et de réaliser de réels progrès. « Je n’en suis pas capable ! » ou « Je ne mérite pas » ou encore « C’est pas pour moi ». Des pensées qui font des nuages autour de nos désirs profonds, afin de nous les rendre invisibles.

Or qui d’autre que nous contrôle nos pensées ? Tout comme la main qui nous nourrit et apporte la nourriture à notre bouche ? Nous sommes et serons toujours maîtres de ce que nous mangeons et de ce que nous pensons ! Nourriture et pensées nourrissent notre corps et notre âme, nous devons les choisir avec attention, faire des choix motivés et intelligents. Il en va de la qualité de notre vie tout entière !

Pour ceux qui ont des difficultés à mettre de nouvelles habitudes saines en place, que cela soit une alimentation plus légère, drainante et digeste, un programme de mise en forme, ou encore la gestion de ses pensées et de ses émotions, j’ai un outil très simple mais très efficace à vous proposer. Pour ceux qui ne tiennent pas sur la durée, cet outil sera aussi très utile. Un outil que vous connaissez tous, mais que beaucoup ne prennent pas vraiment au sérieux. Il demande un peu de discipline, mais il a le pouvoir de vous révéler à vous-même comme nulle autre méthode ne peut le faire. Il est gratuit, à la portée de tous, et efficace. Pour une efficacité optimale, il se pratique tous les jours, pendant quelques instants, et comme bonus, il aide à se reconnecter.

Cet outil est la tenue d’un journal. Ecrire, coucher sur papier nos pensées, nos sensations, nos désirs, nos échecs, nos rêves. Le journal peut être le compagnon d’une vie. Il peut être un simple mais bien précieux aide-mémoire pour les événements anodins ou marquants de nos vies, mais il peut être bien plus encore : notre ami, notre ennemi, notre psy, notre coach, notre entraîneur, et bien d’autres rôles. Mais surtout il sert d’alter ego. Il nous permet de mieux nous comprendre, donc mieux nous connaître. Dans le monde déconnecté dans lequel nous vivons, tenir un journal peut nous apporter cette connexion qui nous manque tellement.

Le journal peut servir ponctuellement dans bien des domaines. Par exemple, la tenue d’un journal alimentaire (en anglais le « Food and Mood Diary »), dans lequel on note chaque jour ce que l’on mange et ce que l’on boit, comment on se sent et tout autre indice qui pourrait être utile, est extrêmement précieux. Le seul fait de noter ces informations de manière régulière stimule notre prise de conscience et il s’en suit une mise en place automatique de certaines mesures correctives. En effet, le fait de prendre conscience améliore déjà nos comportements, pratiquement sans effort. Après une semaine déjà, les choses à corriger apparaissent très clairement. Après 3 semaines de tenue d’un journal alimentaire, des progrès se sont déjà mis en place et il devient beaucoup plus facile d’établir un programme de remise en forme sur la base des résultats de cet exercice vraiment très utile.

Si ce sont les émotions qui nous envahissent et nous freinent, l’écriture est aussi salvatrice. Le seul fait de les exprimer oralement ou par écrit relâche une grande partie de la pression qu’elles exercent sur nous. On recommande souvent d’écrire aux personnes qui nous ont fauté, qui nous causent du tort ou des souffrances, de leur écrire tout ce que nous avons sur le cœur, mais de ne pas envoyer ces missives souvent peu constructives. Au contraire, les brûler permet de soigner une partie de ces maux, sans pour autant en créer de nouveaux! Ici le pardon jour un rôle important.

Je vous encourage à vous pencher sur vous-même par la tenue d’un journal sur tout aspect de votre vie dont vous n’êtes pas satisfait(e). Vous verrez, des transformations positives se mettront en place très vite pour récompenser vos efforts! Tenez-vous déjà un journal? Si oui, merci de partager ci-dessous les bienfaits qu’il vous procure!

Dans le programme de coaching en ligne Le Cru en 30 Jours, ce processus est expliqué et mis en pratique, ce qui est facile avec la possibilité de remplir un formulaire préparé pour vous. C’est un des trucs simples et pratiques qui constituent la structure de ce programme conçu pour vous aider à mettre de bonnes habitudes alimentaires en pratique. Pour profiter de ce nouveau printemps et d’une montée d’énergie, ce programme aura lieu prochainement, du 22 avril au 21 mai 2013. Sentez-vous épaulé(e), accompagné(e) et inspiré(e) pour nettoyer corps et esprit avec une alimentation crue, au niveau qui vous convient! Dernière édition avant l’été!

 

Un commentaire sur “Objectif bien-être: l’outil indispensable!

  1. Très bonne idée, le journal alimentaire ! J’ai ajouté « et physique » pour noter les activités physiques que je fais chaque jour (marche, course, natation ou vélo)
    Je mange beaucoup d’herbes sauvages que je vais cueillir dans les prés autour de chez moi (j’habite en Corrèze). C’est dé-li-cieux !!
    Joyeuses fleurs de pissenlit !
    Cathou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *