Mon super smoothie protéiné en voyage

A plusieurs reprises je vous ai parlé de comment manger cru en voyage, et je voulais aujourd’hui partager avec vous comment je me suis nourrie de smoothies protéinés tous les jours lors d’une récente retraite durant laquelle je séjournais dans un hôtel en Suisse. 

Ce n’est pas que le petit-déjeuner était inacceptable, mais plutôt que je souhaitais poursuivre avec mes habitudes de consommer un jus ou un smoothie au matin, afin de nourrir mes cellules de protéines de grande qualité dès le matin. Je ne souhaitais pas manger de pain, et je préfère des protéines (donc des smoothies verts) aux simples fruits. 

Dans ces cas-là, je me déplace avec mon Personal Blender, dont le dernier modèle PB 350 vient de sortir. Il est compact, pratique, moins puissant et résistant que le Vitamix, mais parfait pour les déplacements. 

Avant de partir, je me suis préparée une poudre sèche avec de la maca, du chanvre (graines décortiquées), de la poudre verte et de la poudre protéinée – à raison d’une cuillère à soupe de chaque ingrédient par jour de déplacement. 

J’ai pris avec moi les ingrédients suivants :

  • 1 litre de lait d’amande en berlingot* ;
  • des bananes et des poires, qui mûrissent naturellement à l’air ambiant et sont facile à transporter ;
  • un bocal hermétique avec du gel de chia (4 cuillères de graines sèches avec 4 fois le volume d’eau) ;
  • un bol en verre avec la poudre sèche ;
  • mon Personal Blender.

*J’aurais aussi pu prendre de la purée d’amande et rajouter une cuillérée dans mon smoothie, ce qui aurait été de meilleure qualité.

Chaque jour, j’ai mixé une banane/poire avec du lait d’amandes, 2 grosses cuillerées de poudre sèche et une cuillerée de gel de chia pour obtenir un super smoothie protéiné, comme dans cet article (où vous trouverez les références pour trouver les ingrédients). J’ai ainsi pu garder mes bonnes habitudes, même en déplacement, et me suis sentie toujours en forme même si les autres repas n’étaient pas exactement comme mes habitudes. En l’occurrence, j’ai eu beaucoup de chance car les repas étaient végétariens et délicieux, le cru ne doit pas forcément être la norme tout le temps, même pour moi ! 

Et vous, comment faites-vous lorsque vous êtes en déplacement ? Avez-vous réussi à faire des adaptations ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *