La guérison, partie 5: Le Cairn de la Pleine Santé

Pour clôturer ma série d’articles sur la guérison selon Dr. Lissa Rankin (voir ici mes articles précédents sur La vérité qui choque, L’homme qui a survécu 40 ans à son diagnosticLes effets délétères du stress et Les capacités innées d’auto-guérison), j’ai le plaisir de vous exposer ci-dessous le protocole de pleine santé qu’elle a développé dans son livre (voir les références en bas de page).

Son protocole est symbolisé par le cairn, ces tas de pierres que l’on retrouve de plus en plus en montagne ou en bord de mer, qui apportent une touche artistique au paysage. Ces tas de pierres ont une particularité : s’ils sont bien construits, ils sont assez résistants et pourraient supporter la force des vagues. Chaque pierre joue un rôle important dans l’équilibre de l’ensemble, mais les pierres de fondation sont plus importantes.

 

Dr. Rankin a créé son propre cairn de la pleine santé, qui rassemble tous les éléments indispensables à la pleine santé.

Selon Lissa Rankin, voici les 6 principales étapes vers la guérison.

1. Croire que c’est possible !

Pour guérir, il faut tout d’abord croire que c’est possible ! Accepter que la maladie n’est pas chronique, une fatalité, inévitable, une épidémie… bref toute croyance qui nous rend complètement impuissant. Ne nous laissons pas abattre par la notion d’être victime, et n’acceptons pas de perdre notre vitalité, notre énergie, notre libido, notre joie et notre bonne humeur. Ne nous contentons pas de cela…

Les médecins n’ont pas la science infuse. Ils n’ont pas toutes les réponses. Ils ne peuvent prédire l’évolution de la maladie avec certitude. Votre propre perception de la situation joue un rôle fondamental, alors n’abandonnez pas ce pouvoir énorme que vous avez sur votre propre santé ! Croyez en votre force vitale, l’incroyable force de votre corps et de votre esprit !

2. Trouver le bon soutien

Votre corps a plus de chances de se guérir lui-même si vous vous faites accompagner d’une personne qui y croit au moins autant que vous. Cette personne, quelle qu’elle soit (conjoint, proche, ami ou professionnel de la santé), jouera le rôle du guérisseur en apportant bienveillance, foi et soins, elle vous aidera à déclencher l’effet placebo en activant les mécanismes d’auto-guérison. Elle sera là pour vous, elle croit en votre guérison, elle croit en vous !

N’écoutez pas les mauvaises nouvelles ou les pronostics fatals : ils ont le pouvoir de déclencher l’effet inverse, le nocebo, qui concrétise le pire. C’est la pire chose qu’un médecin puisse faire, alors qu’il pense bien faire en vous disant la vérité. Mais ce n’est pas la vérité puisque lui non plus ne peut rien contrôler !

Au contraire, commencez à prendre grand soin, avec une ferveur qui frôle le fanatisme, de votre corps, votre mental, votre esprit et votre spiritualité.

3. Se connecter à son intuition

L’auto-guérison est activée par le docteur intérieur qui est en vous. Les médecins ne peuvent vous connaître et vous comprendre aussi bien que vous. Seul vous pouvez vous guérir ! Malheureusement de trop nombreuses personnes pensent que leur corps est l’affaire des médecins, comme une voiture est celle des garagistes. On la leur confie quand elle est en panne, et ils sont responsables de la réparer. Quand il s’agit de votre santé, vous êtes le seul et unique maître à bord.

« Mon corps m’appartient et il est de ma responsabilité d’en prendre soin. Je suis le gardien de mon esprit et il m’incombe de calmer mon amygdale afin d’optimiser mes capacités d’auto-guérison. »

Engagez-vous à toujours prêter attention à cette petite voix intérieure qui est votre vrai guide, connectez-vous à votre intuition.

4. Établir un diagnostic

Prenez un moment pour examiner quels sont les déclencheurs de stress dans votre vie ? Que pouvez-vous faire pour activer à la place un état de détente et de récupération ? Quel élément du cairn de pleine santé avez-vous négligé ces derniers temps, ou même depuis très longtemps ?

Le moment est venu, avec la maladie, de se regarder bien en face, de ne juger ni soi-même ni les autres mais d’accepter la vérité telle qu’elle est, ici et maintenant, et d’être vulnérable et authentique : que puis-je faire pour aller mieux ?

De quoi ont besoin mon corps, mon cœur et mon âme pour guérir ?

5. Écrire sa prescription

Écoutez les réponses et passez à l’action. Les réponses à toutes les questions précédentes sont la base de votre prescription pour guérir. Faites la liste de toutes les choses dont vous avez besoin pour guérir, et mettez en place un véritable plan d’action. Ne manquez aucun domaine de votre vie et osez affronter les aspects plus difficiles. Puis agissez avec courage ! S’il faut vendre votre entreprise ou démissionner, déménager voire changer de pays, envisager une nouvelle formation, ou quitter votre conjoint, faites-le ! D’autres l’ont fait et ont ainsi guéri !

Réalisez ce que votre intuition vous demande afin de guérir, entièrement et complètement !

6. Lâcher prise !

Cette étape est dans doute la plus difficile. Certaines personnes remplissent bien les 5 étapes précédentes, mais à ce stade, ils refusent de perdre le contrôle et d’accueillir ce qui vient. Reconnaître qu’une maladie peut-être l’occasion d’un renouveau, que c’est sans doute un signal d’alerte qui nous demande de changer de direction, qui nous rappelle au plus profond de nous-même, que notre âme a choisi cette voie afin de nous permettre d’apprendre et d’évoluer.

Comme le dit la Dr. Christiane Northrup, dont je suis les travaux depuis des années :

« Nous sommes responsables envers notre maladie, pas de notre maladie ».

Et Kris Carr, fondatrice extraordinaire du site Crazy Sexy Cancer, qui mène une vie épanouie et sereine malgré son cancer incurable de stade 4, dit :

« Je participe avec ma maladie »

ce qui signifie qu’elle s’y adapte et qu’elle l’accepte, elle vit avec sans besoin de la contrôler à tout prix. C’est ainsi que la maladie ne l’empêche pas de vivre et de réaliser ses rêves.

Pour conclure, la Dr. Lissa Rankin a complètement changé sa perspective de la médecine. Sa mission aujourd’hui est d’introduire le Cairn de la Pleine Santé dans le monde médical. Si chaque patient adoptait ce concept, il reprendrait le pouvoir sur sa propre santé et les médecins seraient là pour l’accompagner, le guider, le soutenir sur ce chemin. Ainsi tout le système pourrait changer. Cette transformation se fera, un patient et un guérisseur à la fois.

Le rôle du guérisseur est de calmer l’amygdale du malade, d’aider à guérir avec le pouvoir de l’amour, d’offrir présence, bienveillance, écoute et de nourrir la foi et la confiance. C’est ce que faisaient les médecins avant l’ère de la technologie et de l’économie de la médecine. Ne jetons pas aux oubliettes la médecine moderne, mais aidons-là à se métamorphoser pour enfin aider les patients à rester en bonne santé.

« Nous les docteurs, nous ne faisons rien d’autre qu’éveiller le docteur qui est en vous. »
– Dr. Albert Schweizer

Je vous encourage à être ce docteur !

Tous les propos de cet article sont tirés des propos de Dr. Lissa Rankin, mais ils ont profondément résonné en moi c’est pourquoi je les ai diffusés par le biais de cette série de 5 articles sur la guérison. J’espère qu’ils vous inspireront, vous ou vos proches, à activer cette force de guérison qui est en chacun de nous.

Livre de Lissa Rankin

« Mind Over Medicine »

En français : Quand le pouvoir de la pensée l’emporte sur les médicaments

Recevez 15 recettes crues faciles pour booster votre énergie!
Cliquez ici

Retrouvez votre bien-être tout en vous régalant avec des plats simples, et délicieux, pour gagner en santé, forme et vitalité! C'est simple, il suffit de vous lancer, un plat à la fois!


Vos données restent confidentielles, jamais nous les partageons.

Un commentaire sur “La guérison, partie 5: Le Cairn de la Pleine Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *