La guérison, partie 4: Les capacités innées d’auto-guérison

Je poursuis sur ma série d’articles sur la guérison selon Dr. Lissa Rankin (voir ici mes articles précédents sur La vérité qui choque, L’homme qui a survécu 40 ans à son diagnostic et Les effets délétères du stress).

Selon Dr Lissa Rankin, nous souffrons tous d’une réelle épidémie de fatigue chronique, d’angoisse et de dépression. Les visites chez le médecin ne décèlent rien, les tests reviennent normaux, et pourtant, les symptômes continuent. Que faire ?

Cette gynécologue était fatiguée de la médecine, telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui, car elle ne soigne qu’une partie du corps à la fois, ignore complètement l’aspect holistique du corps humain et ne consacre que peu de temps à chaque patient. Dans ces conditions, il est impossible de comprendre ce que celui-ci vit au quotidien et ce qui peut bien être à l’origine de sa maladie.

Convertie à la médecine fonctionnelle et à la naturopathie, Dr. Rankin réalise que les prescriptions abusives de médicaments sont juste remplacées par des prescriptions de suppléments alimentaires. Dans les deux systèmes, on impose aux patients de chercher la solution en-dehors d’eux-mêmes et rares sont les praticiens de la santé qui invitent les malades à chercher en eux-mêmes la solution à leur souffrance.

Après avoir fermé son cabinet, elle abandonne la pratique de la médecine et se lance sur un chemin de recherche pour mieux comprendre les causes réelles des maladies. Ce faisant, elle commence à s’intéresser à des cas cliniques de rémissions spontanées, par ailleurs fort bien documentés dans le corps médical, mais qui sont systématiquement écartés, car il s’agit du fameux (ou infâme pour le corps médical) phénomène placebo.

Dans les tests cliniques de médicaments, on écarte les cas de guérison suite à la prise d’une pilule placebo. L’objectif est de prouver l’efficacité du médicament : pour cela les résultats positifs doivent être plus nombreux avec celui-ci qu’avec un faux. L’effet placebo est écarté, voire ignoré complètement. Et pourtant, comment expliquer ces cas de guérison sans principe actif, et pourquoi ne pas les exploiter ? L’effet placebo est pourtant la preuve la mieux documentée de l’effet de l’esprit sur le corps !

En poursuivant ses recherches, Dr. Rankin découvre que dans 30 à 35% des cas relevés, la guérison a lieu par effet placebo. Les résultats sont pourtant très concrets, mesurables physiologiquement, ce ne sont pas des guérisons imaginaires. L’effet « nocebo » existe aussi, celui où le patient manifeste les effets secondaires annoncés, malgré qu’il n’ait pas reçu le médicament. On connaît aussi le cas de personnes décédées le jour même qui leur avait été annoncé…

Le pouvoir de l’esprit, de nos croyances et de nos convictions sur le corps est manifeste. Notre esprit peut nous rendre malade, comme il peut nous guérir. La plupart de nos croyances sont programmées en nous dès l’âge de 6 ans. Le plus souvent nous sommes victimes de l’effet blouse blanche et conférons une confiance aveugle à certains professionnels, croyant que la guérison vient de l’extérieur sans jamais envisager qu’il puisse en être autrement.

Dans ses recherches Lissa Rankin découvre aussi plus d’une trentaine de cas cliniques relatant de rémissions spontanées avec toutes sortes de maladies (cancer, HIV, blessure par balle, dysfonctionnement de la thyroïde, diabète, hypertension…). Presque toutes les maladies sont répertoriées. Il serait donc possible de guérir de toutes les maladies, mais comment ?

Comment l’effet placebo est-il déclenché ?

Selon Dr. Rankin, les rémissions spontanées sont sans doute le résultat d’une association entre conviction intime que la guérison aura lieu, ou en tous cas qu’elle est possible, et le soin bienveillant d’un professionnel de la santé, ou une personne avec une certaine autorité (naturopathe, infirmière, coach). Cette association provoque une cascade de réactions hormonales qui activent les capacités d’auto-guérison du corps.

Pourquoi ne pas exploiter ce phénomène ?

On sait déjà que le corps dispose de puissantes capacités d’auto-guérison. Nous fabriquons tous des cellules cancéreuses tous les jours, mais notre corps les élimine, comme les infections, virus et multiples toxines que nous ingérons.

Mais voici ce que la Dr. Rankin découvre, qui est significatif dans notre quête de pleine santé :

Les mécanismes naturels d’auto-guérison du corps ne peuvent fonctionner que si celui-ci est dans un état de relaxation. Ils sont immédiatement désactivés par le stress.

On comprend mieux pourquoi un corps stressé est malade. Non seulement il devient malade, mais en plus il ne peut plus combattre.

J’ai expliqué dans un article précédent les mécanismes métaboliques générés par le stress et comment on peut y remédier. Il s’agit d’activer, par certaines pratiques, le système nerveux central autonome dit para-sympathique. C’est notre état naturel d’homéostasie ou d’équilibre. C’est quand les hormones de stress (cortisol, adrénaline, noradrénaline, épinéphrine) sont remplacées par les hormones de bonheur (dopamine, ocytocine, endorphine, oxyde nitrique et sérotonine).

Il n’existe aucune maladie du corps,
Si ce n’est celle de l’esprit.
– Socrate

Comment activer nos hormones du bonheur et de la guérison

Pour activer cet état, il nous faut plus qu’une bonne alimentation, de l’exercice, un bon sommeil et des suppléments alimentaires… Il nous faut aussi des relations harmonieuses, un travail enrichissant, de la créativité, une sexualité épanouissante, une communication bien perçue par les autres, une autonomie financière, etc. Si certains de ces critères manquent, il est possible que nous devenions plus fragiles et que la maladie puisse nous atteindre.

Aucune quantité de jus vert ne pourra compenser les effets empoisonnés du stress chronique et répété, jour après jour ! Empoisonner notre cœur, notre être profond, nos désirs intimes, a des conséquences néfastes. Soigner la solitude serait ainsi encore plus important pour la santé que d’arrêter de fumer !

Combattons la solitude par un sens puissant de la communauté !
Transformons nos relations abusives en relations bienveillantes !
Ayons le courage de soigner nos traumatismes et évacuer nos émotions négatives !
Retrouvons l’émerveillement et le jeu de notre enfance !
Exprimons notre créativité et développons nos multiples talents !

Dans mon prochain article, j’exposerai enfin le protocole recommandé par la Dr. Lissa Rankin à l’issue de ses recherches, et qu’elle expose en détails dans son livre « Mind Over Medicine » (en français: Quand le pouvoir de la pensée l’emporte sur les médicaments).

Et vous, quels sont vos intentions pour activer vos propres capacités d’auto-guérison ?

Lien

La chimie du bonheur: Dopamine, Sérotonine, Endorphine et Ocytocine

Recevez 15 recettes crues faciles pour booster votre énergie!
Cliquez ici

Retrouvez votre bien-être tout en vous régalant avec des plats simples, et délicieux, pour gagner en santé, forme et vitalité! C'est simple, il suffit de vous lancer, un plat à la fois!


Vos données restent confidentielles, jamais nous les partageons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *