Antibiotiques et probiotiques, mode d’emploi

On sait aujourd’hui que la prise systématique d’antibiotiques rend notre intestin stérile en détruisant notre flore intestinale. Et pourtant, celle-ci joue un rôle primordial dans notre santé, car elle influence nos systèmes immunitaire, hormonal et nerveux. Notre poids et notre humeur sont aussi directement affectés par l’équilibre de notre flore intestinale, ou plutôt de notre microbiote, qui est l’ensemble des micro-organismes que nous hébergeons dans nos intestins. 

Il faut reconnaître que les antibiotiques ont sauvé de nombreuses vies, et qu’ils nous permettent d’éviter ou de soigner des infections graves. Il y a un peu plus de deux ans, j’ai été piquée par une tique lors d’une ballade en montagne, une des mes activités préférées. Fort heureusement, je l’ai tout de suite remarqué et la morsure ne faisait aucun doute. J’ai été bien malgré moi mise sous forte dose d’antibiothérapie et j’ai pu ainsi éradiquer la maladie de Lyme, ou la borréliose, sans aucun effet secondaire. 

C’est merveilleux, et aujourd’hui je ne ferais pas autrement. Mais il m’a fallu deux ans pour effacer les conséquences néfastes de cette thérapie, qui a littéralement détruit ma bonne flore intestinale en même temps que la dangereuse bactérie pathogène. Aussi aujourd’hui je souhaite partager avec vous quelques astuces qui m’ont permis de retrouver ma pleine forme, car nous sommes tous exposés à cette situation, et l’avons certainement été maintes fois dans notre vie. 

Nous vivons à l’heure actuelle une crise de la santé, avec une épidémie de maladies de civilisation (cancer, diabète, obésité, maladies cardiovasculaires, déséquilibres hormonaux, etc.) et de Human body and alimentary canal with cartoon germssymptômes divers qui diminuent notre qualité de vie, quel que soit notre âge. Mais la vraie pandémie sous-jacente à ces épidémies, c’est l’éradication systématique des bactéries bienfaisantes en faveur des bactéries indésirables, voire pathogènes, qui parviennent à transformer et affaiblir notre terrain. Celles-ci se multiplient, se nourrissent de nos aliments modernes et lâchent dans notre corps des endotoxines qui nous rendent de plus en plus malades. 

La situation empire avec chaque nouvelle prise d’antibiotiques, et avec le stress chronique, la mauvaise alimentation et les émotions. On estime que la majorité de la population a été exposée à plus de 6 prises d’antibiotiques dans sa vie, pour certains beaucoup plus. Dès 6 à 8 prises, les effets peuvent s’avérer désastreux. Et ce n’est pas la médecine traditionnelle qui vous le dira… 

Alors que faire lors d’une antibiothérapie?

PENDANT LE TRAITEMENT 

  1. Prenez des probiotiques en même temps!

Prenez garde de les prendre le plus loin possible dans le temps de la prise d’antibiotiques. Par exemple le soir si le traitement est à prendre le matin, sinon répartissez les prises dans la journée pour créer un écart entre les prises d’antibiotiques et de probiotiques, car leurs effets respectifs sont contradictoires. Certains spécialistes recommandent de prendre 2 fois, voire 4 fois la dose recommandée par le fabriquant. 

  1. Consommez des produits fermentés à chaque repas

A commencer par des légumes lactofermentés crus, de préférence faits maison. J’enseigne cette technique dans mon atelier sur la Fermentation, qui sera cet été disponible sous forme de vidéos. Vous trouverez aussi sur ce blog ma recette de légumes lactofermentés que je vous recommande vivement. Sinon achetez-en au magasin bio. Vous pouvez aussi consommer des yaourts sans sucre, si vous tolérez bien les produits laitiers, du kéfir de lait ou de fruits, ou encore du miso, la pâte de soja fermentée, de préférence fermentée pendant 6 mois ou plus. 

JUSTE APRES LE TRAITEMENT 

  1. Poursuivez votre prise de probiotiques pendant au moins 30 jours

Tant que vos selles ne sont pas normales, poursuivez le traitement. Des bons probiotiques devraient normaliser vos selles. 

Que sont des selles normales? Jetons le tabou de cette discussion par la fenêtre! Les selles parfaites sont quotidiennes, faciles à éliminer sans aucun effort, ni besoin de s’essuyer, presque inodores, en un seul morceau, mou mais entier, de couleur brun clair, elles ne flottent pas. Ces critères sont le signe d’une digestion normale et d’un microbiote sain. Toute autre situation n’est pas normale, il faut donc continuer ses efforts pour assainir son intestin. 

  1. Consommez des aliments épicés

Épicez vos mets avec du curcuma, des graines de coriandre, de fenouil, cumin, du gingembre, et de la cannelle, qui sont carminatives et antimicrobiennes et aident à combattre les mauvaises bactéries. Si vous consommez des produits d’origine animale, ceux-ci sont contaminés par de nombreux micro-organismes donc consommez-les avec des épices, si vous les supportez bien sûr, pour aider vos défenses immunitaires qui sont actuellement déficitaires. 

  1. Mangez de l’ail, des oignons et de la poudre de chiliillustration dedicated to healthy eating - vegetables in the stomach.

Ce sont des aliments prébiotiques qui soutiennent le développement des bactéries bienfaisantes (sauf si vous devez évitez les FODMAPs). Le mieux est de les manger cuits, car ils sont mieux tolérés ainsi par un intestin en convalescence. Si vous aimez la cuisine indienne, profitez-en car les plats sont cuits à basse température sur de longues durées et épicés! 

A LONG TERME 

Demandez-vous pourquoi vous êtes tombé malade? Dans quel état est votre terrain? S’il est en mauvais état, il va attirer les mauvaises bactéries. Que faites-vous au quotidien qui peut être la cause d’un terrain affaibli? Combien de fois avez-vous pris des antibiotiques durant votre vie? N’oubliez pas que les décisions du passé sont les bases de votre vie aujourd’hui, alors prenez les décisions aujourd’hui qui vous permettront d’atteindre la vie de vos rêves demain! Cessez de faire ce qui ne soutient pas votre santé! Dans tous les cas, il est sans doute indiqué de reconstruire la santé de vos intestins. Je travaille sur un programme qui visera précisément cet objectif! 

ERREURS A NE PAS COMMETTRE APRES UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE 

  1. Manger du sucre
    Le sucre et tous les aliments qui se transforment en glucose (glucides, amidons, farines, gluten, céréales, etc.) affectent l’équilibre acido-basique, diminuent les minéraux et sont addictifs. Les consommer lorsque votre terrain est affaibli n’est pas une bonne idée. Vous risquez de vite devenir insulino-résistant, ce qui est la porte ouverte vers un diabète. 
  1. Ne pas manger assez de légumes et de fruits, qui vous apportent vitamines, fibres, minéraux et les nutriments requis pour nourrir et soigner votre microbiote. Les fruits et légumes frais et de culture biologique devraient représenter le 70-80% de notre alimentation en volume! Tous les régimes intelligents actuels sont d’accord sur ce principe. 
  1. Ne pas vous octroyer assez de repos pour récupérer (Repos et Récupération)
    Le stress chronique, dont nous souffrons presque tous même sans l’admettre, crée un état permanent de tension qui préparer au combat ou à la fuite. C’est une réaction chimique qui suit la création d’adrénaline. Pour la contrer, il faut instaurer des rituels de repos et de récupération. Pensez aussi à vous reminéraliser car si les minéraux sont déficients, la relaxation va être difficile.

 

Et pour finir, la réponse à une question que l’on me pose souvent : 

Probiotic (or prebiotic) rich foods with a medicine pill jar in the background

Quels probiotiques choisir?

Je n’ai pas une réponse parfaite, mais visez la plus grande quantité (au minimum 60 milliards d’unités de micro-organismes) et la plus grande diversité possible (le plus grand nombre d’espèces différentes). 

Et assurez-vous de trouver plusieurs espèces des familles Lactobacilles et Bifidobactéries, qui font partie des probiotiques les plus connus, et si possible, mais c’est plus difficile, d’inclure des souches de bactéries du sol qui sont très résistantes et efficaces. Je ne saurai recommander des marques ici, mais je vous invite à partager les vôtres dans les commentaires. 

A votre bonne santé, naturellement!

 

Quelques autres articles similaires qui pourraient vous intéresser :

Consommez des probiotiques naturels !

10 conseils pour une meilleure hygiène intestinale

 

La digestion, le baromètre de notre santé!

Les aliments lactofermentés : de précieux alliés pour notre santé

10 pratiques pour soigner la constipation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *